Tetouan la Colombe

Tetouan est une petite ville située au Nord du Maroc, dans le Rif occidental, elle est la capitale de Tanger. C’est la ville la plus andalouse du pays.Elle a connu une forte influence culturelle ibérique et Andalouse, au départ elle était peuplée d’une majorité de Morisques venus d’Andalousie, puis de sépharades (juifs) espagnols, de fassis (originaires de la ville de Fès) et de réfugiés de l’Algérie Ottoman fuyant la conquête française. La population s’est ensuite agrandit avec la venue des Jbalas (montagnards) des tribus voisines. Dans les années 1960, une grande partie de la population juive quitte le pays pour s’installer en Amérique latine ( Argentine, Vénézuela, Brésil) et en Israel, et voit sa communauté considérablement diminuer.

En 1415, le Portugal prend la ville de Ceuta comme ville principale, pour conquérir le pays. Tetouan devient une ville stratégique pour les milices contre l’occupant. Elle devient alors le port principal de la méditerranée.  La cité est détruite en 1437 par Don Duarte de Meneses. En 1483, un petit nombre de Morisques (80) tentent de reconstruire la ville, mais en parallèle constamment harcelés par les Beni Hozmar réclamant la propriété de la ville. Ayant eu connaissance de la plainte de ce petit groupe de Morisques, le gouverneur et bâtisseur de Chefchaouen, Moulay Ali Ben Rachid El Alami, un Morisque ayant lui aussi fuit la chasse aux Andalouses en Espagne, leur envoie un commandant pour la construction d’une muraille qui les protègerait. Abu Hassan Ali Al Mandri, un commandant andalou ayant fuit la Reconquista, sera alors aux commandes de cette ville (Tetouan) et en deviendra l’architecte.

Outre sa richesse historique et sa démographie pluriculturelle, Tetouan possède une architecture précieuse et mystérieuse.  Sa médina qui est la plus belle et plus grande du pays est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle possède des remparts laissant 7 portes pour y pénétrer dans la médina. En entrant par ces portes on y découvre des ruelles, des petites places, de petites mosquées, de maisons traditionnelles et des jardins. La beauté de la ville se retrouve dans la pluralité des Souks, ainsi on y trouve le Souk El fouki pour les épices, et le travail du bois, le Souk El Hots pour la poterie, le Souk de la rue Ahmed Torres pour les bijoux, le Souk des tanneurs, mais aussi des quartiers de menuisiers, de pâtissiers, de tisserands…

Sur la place principale se trouve la Grande Mosquée avec un patio en forme de U. Son toit est constitué de tuiles rouges et son minaret de mosaiques. Il y a aussi une petite kasbah qui renferme un centre de recherche andalous et une exposition de la culture du Rif. Le centre ville est plus moderne puisque son architecture est composée d’immeuble hispano-mauresques. Enfin, côté Nature, il y a le petit village de Cabo Negro niché sur une colline, abritant des maisons blanches à la chaux et sa petite plage de sable fin.

Crédit photo: Autres sites et blogs, photographes

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s