La tendance du textile éthique de laine du Maroc !

Quand on parle d’écologie on pense rarement à la mode et à la décoration éthique. La mode éthique est basée sur un principe de respect social et environnemental. Son objectif est de développer des vêtements respectant l’homme, la nature et le processus de fabrication. Elle se base sur le principe de la durabilité et ainsi souhaite être une alternative à la « fast fashion » , la mode traditionnelle.

La décoration éthique est basée sur les mêmes principes, l’objectif est de produire du textile à base de matière naturelle et écologique pour en faire un produit qui va durer dans le temps. Le processus de fabrication doit ainsi respecter l’Homme, la société et l’environnement.

Dans cet article, je vous parlerai du processus de fabrication du textile artisanal éthique et comment il s’est imposé dans la décoration moderne. Et ensuite, je vous présenterai mes achats en matière de décoration éthique.

1. La tendance kilim, boucherouite et handira

1.1 Le textile éthique artisanal kilim, boucherouite et handira

Le kilim, le boucherouite et le handira sont des textiles colorés et géométriques qui trouvent leur source dans la culture berbère du Maroc. On les trouve sous forme de tapis, couette ou plaid. Elles sont des accessoires incontournables de la décoration ethnique contemporaine. Cette année tout le monde l’adopte que ce soit sous forme de sac, pochette, coussins, décoration murale ou tapis. Elles ont une connotation traditionnelle et ancestrale chez les berbère et marocains, mais elles représentent un élément chic dans la décoration moderne.

Le textile handira est fabriqué avec de la laine pure, plus qu’un objet artisanal et artistique, il est un objet de valeur dont la fabrication est devenue au fil du temps, une tradition. La couette handira est celle qu’on offre aux jeunes mariées. Le kilim est, lui,  dans un autre ton, plutôt coloré et géométrique. Le tapis boucherouite est une forme de textile aux couleurs arc-en-ciel aux poils doux et épais et aux formes géométriques réalisé avec des chutes de vêtements.

Crédit photo: sites déco, blogs déco et lifestyle, pinterest

1.2. Le tapis de laine marocain d’une fabrication artisanale a une décoration orientale chic

Le tapis de laine est fabriqué au Maroc de façon artisanal depuis des décennies par les femmes amazigh et arabes du pays et dans les régions de l’Atlas et du centre du pays.

Ce savoir faire est transmis de mère en fille et la vente se fait par les hommes ou les femmes du villages. C’est un grand travail de mémorisation des techniques et motifs qui attend la jeune génération. Elle leur permettra plus tard de prendre la relève.

Suivant les provinces, le tapis de laine prend différentes formes et change de motifs. Dans le Sud du Maroc le tapis est plutôt de petite taille conçu avec des formes géométriques et des motifs faisant penser à l’alphabet berbère. La palette de couleur est très large puisqu’on y retrouve les couleurs primaires mais aussi des couleurs chaudes et froides. Leur fabrication se fait essentiellement dans la ville de Ouarzazate.

Une autre province a su briller dans le domaine du tissage de tapis de laine au niveau international. C’est le village berbère semi-montagnard de Ait Ouaouzguit situé entre Taznekhat et Ait Benhadou qui réalise les meilleurs confections de tapis de laine « ouzguidas ». Le tissage de la laine est aussi utilisé à des fins utilitaires pour fabriquer des vêtements: tuniques, djellabas, bonnets etc…

Il existe encore une autre sorte de tapis traditionnel qui est nommé le « hanbal ». Il est plus fin et souvent de couleur rouge associé à d’autres teintes vives, fabriqué à base de laine pure de dromadaire, de mouton et de chèvre. Il est plutôt utilisé en guise de couverture, pouf ou décoration murale.

Pour préserver cet art ancestrale et contrer les grandes industries du tapis, de nombreuses coopératives artisanales ont ouvert leur atelier. Ils gagnent ainsi plus en visibilité et reconnaissance hors des marchés traditionnels des grandes villes. Par exemple la coopérative AL ADARISSA où leurs conceptions sont visibles et vendues sur leur site http://tapisadarissa.com/fr/ . La galerie se situe dans la ville de Khemisset.

On peut aussi trouver un très grands nombre de vendeurs et fournisseurs de tapis berbères dans la ville de Marrakech où la vieille médina est devenue la capitale de l’artisanat marocain.

Aujourd’hui ces tapis font partie intégrante des décorations les plus chic et modernes.

Crédit photo: http://www.Archzine.fr

Il existe tellement d’autres manière de travailler la laine pour en faire des textiles décoratifs en tout genre : coussins, pochettes, plaids…

Ainsi, dans la deuxième partie de cet article, je vous parlerai de nos achats de textile éthique effectués lors de nos voyages au Maroc.

2. Nos achats de textile artisanal éthique du Maroc

2.1. Des coussins handira fait à la main de façon artisanale

Nous avions repéré cette tendance sur internet, mais plus que ça, on voulais vraiment avoir du textile berbère pour décorer notre intérieur. On a donc commencé par acheter des coussins blanc ornés de broderies de fil bleu et rouge.

Ce sont des coussins que nous avions achetés à une personne qui ne les utilisait plus. Et lorsque nous les avons déballé, ils étaient comme neuf, d’une propreté impeccable, sans tâches.

Crédit photo: Dar Adina

La laine est une matière naturelle qui se conserve très bien sur le long terme, à condition de bien la traiter avec les produits appropriés (le vinaigre blanc d’alcool pour ôter tous types de tâches: café, thé, boissons, chocolat …).

Ces coussins furent un premier aperçu qui nous avait vraiment ravi. Ainsi nous n’en sommes pas restés à cet achat puisque nous avons par la suite acheté des tapis et des plaids artisanales dans la petite ville traditionnelle de Khemisset située dans le centre du Maroc.

2.2 La galerie des tapis de la province de Khemisset

Nous tenions vraiment à visiter une petite galerie de marchands de tapis qui regroupaient plusieurs coopératives, dans la petite ville de Khemisset. Nous avons pu nous y rendre lors de notre voyage d’hiver et d’été en 2017.

Lorsque nous y sommes entrés, la galerie était  peuplée de seulement 5 artisans commerçants. Nous avons été très surpris par ce grand vide, puisque cette galerie regorgeaient de véritables trésors. Des tapis entièrement fait à la main avec de la laine pure. Nous avons pu distinguer plusieurs types de tapis selon leurs couleurs et leurs styles de tissage :

  • le tapis Boucherouite fabriqué à base de chute de vêtement et réalisés sous forme de carrés géométriques colorés
  • le tapis kilim fabriqué avec de la laine pure souvent de couleur rouge aux motifs géométriques berbères ressemblant aux motifs géométriques indiens d’Amérique latine, sa laine est aussi utilisé pour fabriquer des sacs
  • le tapis BenOuarain qui est fabriqué à partir de laine pure blanche décoré de lignes géométriques noires, il est aujourd’hui décliné en plusieurs coloris
  • le tapis Arlequin fabriqué avec de la laine pure préalablement colorée
  • la Handira fabriqué à partir de laine pure blanche et beige décoré de  sequins argentés, qui aujourd’hui, se décline aussi en plusieurs couleurs vives

Nous avons aussi trouvé des taies d’oreiller et de coussins de toutes les couleurs, fabriqués avec la même technique que ces tapis. La galerie est située dans la rue Khalid Ibn El Oualid à la sortie de  Khemisset vers la route de Meknes.

sdr

dav

Notre choix s’est porté vers un tapis Benouarain, ce tapis blanc aux zébrures noires en diagonale. Des petits tapis rectangulaires blanc aux formes géométriques et colorés. Des coussins et une plaid handira, ainsi que des petits coussins comme ceux dont je parle plus haut. Voici un exemple de pièces artisanales que l’on peut trouver dans la galerie.

dav

Lors de notre deuxième voyage, nous avons vraiment profité de prendre plus de coussins handira et brodés de fils colorés. Mais nous avons aussi découvert des vendeuses de coussins et plaids dans le petit marché du centre ville. Voici un aperçu des belles pièces que nous avons trouvé dans le souk de la ville, qui est ouvert chaque après-midi.

Tous ces tapis, coussins et plaids sont fabriqués à partir d’une laine naturelle récupéré sur les brebis. Cette laine est ensuite nettoyée et enroulée en boule sous forme de fil de laine. Ces fils de laine servent ensuite à fabriquer tapis, plaids et coussins grâce à un métier à tisser. La confection prend généralement plusieurs semaines.

Ce textile est 100 % écologique puisque sa matière première est naturelle, et le processus de fabrication n’engage aucun engin pollueur. Ce sont les femmes qui tissent à la main grâce à un métier à tisser en bois. Ce textile a une longue durée de vie et permet à la fois de financer des personnes pour favoriser leur situation économique. 

 

2 Replies to “La tendance du textile éthique de laine du Maroc !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.