Téléchargez gratuitement votre fiche pratique « 10 gestes écologiques à appliquer au quotidien »

Et parallèlement nos ressources naturelles sont en phase d’atteindre leur pleine limite. La ressource pétrolière étant  la plus exploitée et utilisée dans le monde, est en train de voir ses stocks s’épuiser.

Alors, y-a-t-il des gestes particuliers à mettre en place dans notre mode de vie pour que ces modifications climatiques se limitent ?

1. Le changement climatique et ses impacts

1.1 Qu’est-ce que le changement climatique

La définition globale et générale du changement climatique est édictée comme suit :

« Le changement climatique désigne de lentes variations des caractéristiques climatiques en un endroit donné, au cours du temps : réchauffement ou refroidissement ».

(www.dictionnaire-environnement.com)

Le changement climatique devient ainsi de plus en plus visible avec:

  • la pollution atmosphérique,
  • les océans de plastiques,
  • l’augmentation de la température terrestre,
  • l’enchaînement des catastrophes naturelles,
  • l’épuisement des ressources naturelle,

et pour conséquences un impact très néfaste sur la santé humaine et celle des animaux.

Alors quelles sont concrètement les conséquences de ce changement climatique ?

1.2 Les conséquences du changement climatique

« Selon le GIEC (1995), le changement climatique s’accompagne :

– d’une perturbation du cycle de l’eau,
– d’une augmentation de la fréquence et de l’intensité des catastrophes naturelles d’origine climatique (sécheresses, inondations, tempêtes, cyclones),
– d’une menace de disparition de certains espaces côtiers, en particulier les deltas, les mangroves, les récifs coralliens, les plages d’Aquitaine, etc.
– d’une diminution de 17,5 % de
la superficie émergée du Bangladesh, de 1 % de celle de l’Égypte,
– favoriserait la recrudescence du paludisme, et l’extension de maladies infectieuses comme la salmonellose ou le choléra,
– accélérerait la baisse de la biodiversité : disparition d’espèces animales ou végétales »

Le constat actuel est visiblement l’extinction de certaines espèces d’animaux qui jouent un rôle très important dans l’écosystème et dans notre vie. Celle-ci en dépend puisque les êtres-humains ont besoin de consommer des animaux et des végétaux pour se nourrir et donc vivre.

L’autre problème qui devient de plus en plus grandissant est l’impact provoqué par le dérèglement climatique sur la santé humaine. Ainsi, les décès liée à la pollution atmosphérique et à la chaleur est en constante augmentation chaque année.

En 2012, on estimait que le nombre de décès due à la pollution dans le monde était de 7 millions d’individus par an. Dont 3.3 millions de décès liée à la pollution de l’air intérieur et 2.6 millions de décès liée à la pollution de l’air extérieur. (www.planetoscope.com)

D’où la volonté commune à l’échelle planétaire de construire la notion de développement durable pour le respect de la planète et des générations à venir.

2. Le développement durable et ses enjeux

Nous sommes ainsi actuellement confrontés à la question du développement durable qui englobe une multitude de facettes concernant le respect des générations futures à travers nos actions présentes.

Ces facettes sont au nombre de 3 : écologique, social et économique et englobent en elles des actions de faisabilité à réaliser sur le long terme à l’échelle planétaire.

Développement durable

2.1 Définition du développement durable

Selon l’INSEE le développement durable est définit comme suit :

« Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », citation de Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien (1987) ».

C’est au Sommet de la Terre à Rio que la notion de développement durable prend naissance sous la direction des nations unis, avec la notion de trois piliers: économie,écologie, social. Avec un  » développement économique efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable ».

2.2 Une sensibilisation à l’échelle planétaire

Avec la sensibilisation mondiale pour un développement durable, nous sommes de plus en plus conscients de la situation alarmante dans laquelle nous nous trouvons, et nous commençons à prendre conscience, déjà depuis des décennies, de notre rôle dans la modification du fonctionnement de notre planète.

Certains pays ont mis en place de nouvelles énergies dites renouvelables et propres. Leur objectif est de remplacer les énergies fossiles, qui elles, sont très polluantes bien qu’elles soient plus faciles à extraire.

Les énergies propres ne polluent pas et apportent un gain en terme d’énergie et d’économie considérable car elles n’ont pas de limite dans le temps comme:

  • l’énergie produite grâce aux panneaux photovoltaïque provenant du soleil
  • l’électricité produite par les éoliennes terrestres et en mer

wind-turbine-2218457_960_720

A petite échelle on retrouve des actions collectives bien plus terre à terre et plus facile à mettre en pratique.

Ainsi, les populations commencent à comprendre qu’elles doivent agir au niveau local dans leurs villages, leurs villes, leurs communes et leurs métropoles en adoptant des gestes plus sains et responsables pour répondre à cette logique.

Il existe ainsi des campagnes de sensibilisation à la protection de l’environnement réalisées par les collectivités territoriales et les mairies. On peut ainsi voir fleurir quelques outils mis à disposition de la population pour que celle-ci puisse appliquer concrètement des actes écologiques tels que les bacs de tri des déchets, ou des poubelles collectives de tri, qui sont à la portée de tout le monde.

protest-455717_960_720

Il y a encore d’autres gestes sains très simples à réaliser et que nous vous listons dans une feuille pratique en bas de l’article. Nous avons choisi des petites actions les plus accessibles possibles, afin que celles-ci soient le plus réalisables par tout à chacun.

L’objectif est donc de :

  • faire prendre conscience que nous avons pris de très mauvaises habitudes à travers notre manière de consommer
  • appliquer des petits gestes écologiques qui soient les plus adaptés au monde dans lequel nous vivons actuellement

3. Une prise de conscience vers une démarche écologique

3.1 Qu’est-ce qu’avoir une démarche écologique ?

Commençons par définir le terme « écologie ». Généralement le mot « écologie » est définit comme suit: « Science ayant pour objet les relations des êtres vivants (animaux, végétaux, micro-organismes) avec leur environnement, ainsi qu’avec les autres êtres vivants ». (dictionnaire Larousse)

C’est un mot qui a initialement une connotation scientifique. Mais avec le temps, son sens à légèrement changé pour laisser place à une définition plus politique et sociale. Ainsi, l’écologie ou une personne écologiste est définit comme étant une personne luttant pour protéger l’environnement à travers divers actes écocitoyens.

Avoir une démarche écologique c’est donc prendre part à  une action collective qui a pour objectif de protéger l’environnement de tous les méfaits qui découle de l’activité humaine principalement.

3.2 Adopter  des gestes écologiques concrètement

Les gestes écologiques sont des actes dit écocitoyens, un terme qui n’a vu le jour que très récemment suite à la problématique de la protection de l’environnement et à l’engagement de milliers de personnes pour prendre part à cette action politique collective.

La définition du terme « écocitoyen » est définit comme suit, même si on lui accorde plusieurs définitions, son sens reste toujours le même:

« Écocitoyen est un concept relatif à un Homme qui a intégré la nécessité de protéger l’environnement dans sa vie quotidienne. L’Écocitoyen participe aux choix politiques dans le cadre de la démocratie et adhère à un contrat social plus respectueux de l’environnement ».

(www.dictionnaire-environnement.com)

light-bulb-984551_960_720

Chaque individu a donc le choix et la possibilité de participer à des actes écocitoyens en appliquant des gestes écologiques, dès lors qu’il s’engage à vouloir respecter l’environnement où il vit.

4. Une fiche pratique comme guide de gestes écologiques

Ainsi, afin de compléter cet article, nous avons rédigé une fiche pratique écologique. Si elle est appliquée quotidiennement par chaque personne ayant fait le choix de s’engager à protéger la planète, pourrait s’en suivre une limitation de certains impacts négatifs sur l’environnement ou du moins une diminution du nombre d’impacts à chaque niveau.

Cette fiche contient une liste non exhaustive de gestes écologiques applicables sur le long terme en fonction du degré d’engagement de chaque individu.

Il n’est pas obligatoire de tous les appliquer, mais d’en appliquer au moins certains qui pourraient avoir des effets bénéfiques sur votre mode de vie et de l’environnement sur le long terme.

Dans cette fiche pratique vous retrouverez une liste claire de 10 gestes écologiques à appliquer au quotidien pour améliorer votre rapport à l’environnement.  Pour télécharger le PDF il suffit de cliquer sur le lien suivant Fiche pratique n°1

Appliquer tous ces gestes présents dans cette fiche ne sera sans doute pas réalisable dans leur totalité au départ. Il vaudra mieux donc répartir chaque groupe de gestes en fonction de leur degré de facilité ou de difficulté. Les plus simples seront appliqués en premier, ensuite viendront les gestes intermédiaires et enfin les plus difficiles lorsque les précédents auront été bien intégrés dans votre mode de vie quotidien.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.